"Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours." Xavier Tartacover

Le 31/03/2019 à 23:49

Auteur : Karim

Nationale 4 - La marche était trop haute

Pour cette dernière ronde de Nationale 4, nous rencontrions le leader invaincu Echecs 16. L'équation était simple, seule une victoire pouvait nous permettre de revenir sur Echecs 16 et passer devant eux au goal average particulier. De leur côté, Echecs 16 s'étaient fortement renforcés à l'intersaison avec 3 mutés à 2200-2300 et ne pouvaient pas imaginer un autre résultat qu'une montée. 

Pour cette finale du groupe, les deux clubs alignaient quasiment leur équipe max, ce qui se traduisait par un avantage moyen de 150-200 points sur les 6 premières tables pour nos adversaires et un niveau similaire sur les deux dernières. 

A 14h15, tous les joueurs (sauf Bruno) sont installés devant leur table et l'arbitre lance le début de la ronde. Pas de mauvaise surprise dans l'ouverture, sicilienne pour Christian et moi, variante d'échange du gambit dame chez Laurent, Caro-Kann pour Aurélien, Française contre Thomas, est-indienne/étau de Maroczy pour Jean-Philippe, Catalane pour Hugo, tout le monde semble en terrain connu. Au 6e coup, dans une variante de sicilienne qui a transposé dans une Rossolimo, je joue un coup de dame a double-tranchant: je gagne de manière sure le pion g2, mais ma dame va être hors-jeu et le dévelopement de mes pièces va être difficile. 

A ce moment, mon adversaire se lance dans une longue réflexion (un peu plus de 30 minutes), ce qui me laisse le temps de me balader un peu et d'observer les parties: Laurent, qui avait la lourde tâche d'affronter le maître FIDE adverse, commençait à être mis sous pression, Thomas, après la reprise d'un cavalier par hxg3 voit son adversaire jouer h5-h4 et va subir une forte attaque sur la colonne h, Christian avait des pions doublés qui me semblaient difficilement exploitables... bref, je n'étais pas forcément confiant pour la suite, même si Aurelien semblait plutôt bien dans sa Caro-Kann.

37 minutes après le début des parties, Bruno arrive et s'intalle, je me dis qu'il va nous faire sa spéciale et rebooster les troupes avec une victoire éclair. Je vois une Berlinoise qui est jouée, puis, lorsque je repasse un peu plus tard, vers le 10-11e coup, Bruno n'a aucune pièce de développée, vient de jouer Rf8 pour protéger un pion, tandis que son adversaire a sa dame, ses deux fous et sa tour braqués vers le roi noir. Il n'y aura pas de miracle, et malgré une résistance plus longue a ce que je me serais attendu, Bruno finira par s'incliner assez logiquement. 

La position de Laurent continue à se dégrader, puis une tactique décide de la partie. 1-0 (virtuellement 2 avec Bruno). De mon côté, la partie reste toujours tendue, mais mon temps de réflexion ainsi que celui de mon adversaire fondent à une grande vitesse (45 min restantes après 10 coups, 15 après 15 coups), je pense être un peu mieux, mais je me dis que le zeitnot va être terrible.

Pendant ce temps là, sur les autres échiquiers: Thomas restait sous pression mais la position s'était stabilisée, Jean-Philippe, qui ne devait pas suivre ce qui se passait à côté de lui, a vu sa proposition de nulle refusée par son adversaire et était également sous pression, Aurelien avait laissé son adversaire se reprendre et venait de subir une fourchette tour/fou assez gênante, et Hugo commençait à reculer. 

Mon temps commençait à être assez limité donc j'arrête de me lever, j'arrive au 20e coup avec 2-3 minutes restantes (pour mon adversaire aussi), j'ai toujours mon pion de plus mais une position difficile, je dois échanger ma dame contre les deux tours adversaires avec quelques trous dans ma position, je commence à réfléchir à une suite assez peu plaisante, puis voyant 2 secondes à la pendule, joue autre chose qui s'avère être une grosse erreur. 

J'atteins tant bien que mal le 40e coup dans une position desespérée, je vais voir la feuille de score: 5-0 pour Echecs 16, restent Aurelien, avec une qualité de moins et Jean-Philippe, avec un pion de moins dans une finale tour/fou contre tour/fou (mais de couleur opposée, ce qui doit laisser quelques chances de nulle et nous éviter d'être Fanny). J'abandonne 3 coups plus tard, Aurélien m'emboîte le pas peu après. 

La dernière partie entre Jean-Philippe et son jeune adversaire continue, pendant ce temps-là, on analyse avec Laurent, Christian et Aurélien. En retournant voir la partie, je vois que Jean-Philippe a la possibilité d'une découverte qui force le gain d'une tour ou la promotion de son pion. Il réfléchit assez longuement mais joue le bon coup, son adversaire choisit de laisser le pion être promu: s'en suit une finale dame contre fou et deux pions, que Jean-Philippe convertit sans difficulté. 

Score final: 7-1, on a sauvé l'honneur. Pendant ce temps là, Verrières le Buisson a fait nulle et passe devant nous au classement au goal average particulier, ce qui se traduit par une 3e place au classement. 

On prend rendez-vous en octobre prochain (le 13 octobre d'après le calendrier prévisionnel) pour une nouvelle saison en Nationale 4 au cours de laquelle on jouera une nouvelle fois la montée, félicitations à Echecs 16 pour cette année.

En attendant, la Départementale ayant aussi rendu son verdict, il reste encore quelques matchs en critérium et quelques tournois individuels (Issy, championnat de Paris, etc.) pour ceux qui souhaitent continuer à jouer d'ici la fin de saison.


Commentaires

Ajouter un commentaire


Aurélien le 01/04/2019 à 08:56

Merci Karim pour ce compte-rendu très complet. Le score est sévère, mais nous nous sommes biens battus. Rendez-vous l'année prochaine pour jouer de nouveau la montée !