"Les pions sont l'âme des échecs." Philidor

Le 09/06/2011 à 11:38

Auteur : Aurélien

Tournoi de printemps - classements (ronde 4)

A une ronde de la fin, les jeux sont quasiment faits.

Dans le tournoi A, Georges lâche un pion dans une partie qui tendait vers la nulle, et laisse Christophe s'envoler vers le titre. Le score parfait pour l'instant pour le plus petit élo du tournoi. Il ne reste plus qu'Olivier pour l'empêcher d'atteindre le 5/5. Olivier jouera avec une confiance retrouvée, après sa victoire dans le duel des mals classés face à Jean, qui vit un rude tournoi. La dernière partie, entre Marc et moi-même, a donné lieu à une belle nulle de combat.

A

Prochaine ronde:

Georges Hirscmann-Marc Quenehen

Olivier Fontaine-Christophe Heral

Aurélien Ecalle-Jean Olivier

 

Guy suit le même chemin royal que Christophe, dans le tournoi B. 3ème gain sur 3 parties après sa victoire face à Matthieu, Guy file aussi vers le score parfait, et il faudra un Alain en grande forme à la dernière ronde pour le stopper. Dans l'autre partie de la ronde 4, Jean-Luc a vaincu Hervé et s'accroche à l'espoir de rejoindre Guy au score. 

B
Prochaine ronde:

Matthieu Georgeon-Jean-Luc Charpentier

Alain Poirson-Guy Bienaise


Commentaires

Ajouter un commentaire


Marc le 12/06/2011 à 13:06

Merci Jean pour tes analyses, c'est dommage que tu n'écrives pas plus souvent sur le site !Je félicite Aurélien pour la nulle de combat que nous avons joué, il a démontré qu'il ne craquait plus ! (Nos deux dernières confrontations en tournoi interne avaient vu un craquage d'Aurel dans une position meilleure pour lui la première fois et égale la seconde)Christophe fut implacable contre moi en prenant à défaut intelligemment mes idées positionnelles incorrectes. Il fait le tournoi parfait même s'il semble avoir bénéficié de deux boulettes de Jean et Georges.La dernière ronde sera donc bien observée entre le secrétaire générale et le président !

OLIVIER Jean le 12/06/2011 à 07:18

Impression ... soleil levant.Contre Marc : Je croyais avoir bloqué la citadelle, c'était sans compter sur l'expérience d' un professionnel des échecs qui a trouvé la porte mal gardée. Et c'est ainsi que les turcs sont entrés à Constantinople. Adieu Byzance !Christophe : ma partie la plus bête : au 7 ème coup je perds une pièce et le moral.Georges : Là aussi je croyais avoir fermé ttes les portes. C'était oublier que j'avais affaire à un marathonien des échecs. Revanche d'un tournoi de Clauzel où je l'avais saigné. C'était quand je jouais encore.Olivier : je crois avoir eu une position gagnante.Les bls ( moi ) : Rg1, Dg5, Ta1 et f1, Fb2, Ch5 et d2 pions : a2, b3, c4, d3, e3, f4, g2, h2les nrs ( lui ) : Rh8, De7, Tc8 et f8, Fc6 et d6, Cf6, pions : a6, b7, c5, d4, e6, f7, g7, h7Aurélien : jeu trop passéiste de ma part. Au jeu du chat et de la souris c'est toujours le chat qui bouffe la souris et jamais la souris qui bouffe le chat.

OLIVIER Jean le 11/06/2011 à 07:29

Il n'y a pas mort d' homme comme disait un idiot dans une affaire bien plus grave.C'est juste la fin d'une " carrière d'un joueur de café " qui n'aura duré que 10 ans.

Marc le 09/06/2011 à 21:21

Bravo Guy !