"Aidez vos pièces, elles vous aideront." Paul Morphy

Le 09/10/2017 à 23:25

Auteur : Hugo

N3 Une première ronde mouvementée

Nous jouions dimanche la 1ere ronde de la saison de N3  à l'extérieur, contre l'équipe parisienne du «carré magique». Comme le plus souvent, nous n'étions pas favoris : sur les 8 échiquiers, seul Pierre, au 8e,  avait l'avantage au classement sur son adversaire. Pour Karim, Christian, Aurélien, Thomas et moi,  la différence était supérieure à 100 points Elo.

 Arrivé le dernier,  comme d'habitude, Bruno fut également comme d'habitude le premier à terminer, mais malheureusement cette fois-ci avec une bourde qui donna sa Dame et le gain à son adversaire alors que le combat s'engageait tout juste.  De son coté, Thomas semblait avoir un avantage positionnel mais sa partie se conclut rapidement par une nulle. Je parvins ensuite à égaliser avec les Noirs contre une sicilienne avec 2. Cc3, il se trouve que j'avais vu une video sur cette ouverture peu  de temps avant, les Blancs jouèrent trop rapidement le coup thématique f5 et je pris un avantage certain, non décisif à mes yeux mais mon adversaire était un avis différent et il abandonna dans une position qu'il jugea sans espoir.

La bataille faisait rage sur les autres échiquiers ;  au premier, avec les Noirs, Karim semblait un peu mieux, mais une imprécision lui coûta la qualité contre un pion, avec un fou heureusement très fort. La partie de Christian, 2 pièces mineures de chaque coté, semblait égale. Aurélien avait joué sa Caro-Kahn fétiche mais les pièces de son adversaire semblaient plus actives et se lançaient à l'attaque de son roi qui semblait peu défendu. La partie de Guy était très animée, avec des menaces de part et d'autre.

Pierre fut le suivant à scorer, avec une combinaison d'école qui lui permit de placer une de ses célèbres fourchettes, agrémentée d'un pion dangereusement avancé. L'attaque était trop forte, son adversaire rendit les armes.

Nous menions donc 2-1. Notre avantage sembla grandir lorsque Guy gagna une qualité. A ce moment Aurélien et Karim tenaient, et je ne voyais pas comment Christian pouvait perdre. Une première victoire semblait donc possible, mais l'horizon s'obscurcit rapidement.

L'adversaire de Guy trouva des coups qui compliquèrent la position, et Guy, en zeitnot, dût rendre 2 pions.

Aurélien, de son coté , lâchât une pièce contre 2 pions, dont un condamné à très court terme  et se trouva confronté à la tâche peu enviable de devoir tenter d'annuler avec un cavalier et 2 pions, dont un très avancé, contre fou , cavalier et un pion.

Karim lui aussi donna une pièce contre 2 pions passés liés, mais avec une belle technique, réussit à partager le point à l'issue d'un combat acharné.

Malgré une belle résistance, Aurélien dût ensuite s'avouer vaincu, son adversaire s’étant montré très habile pour coordonner son fou et son cavalier.

Puis vint le tournant du match, Christian avait une position prometteuse, avec un pion menaçant de faire dame, il donna une pièce contre un 2e pion avancé, mais avec un roi enfermé. Il joua sans doute trop vite un coup de fou sans voir un mat en 2, une issue frustrante après une belle partie.

Nous étions alors menés 3-2, Guy se retrouvant face à la  mission impossible de devoir gagner dans une position qui semblait "ingagnable". Il tenta, tenta et puis ... son adversaire sortit son téléphone portable pour "vérifier si sa femme  lui avait envoyé des messages".  je le fis remarquer à l'arbitre, qui lui demanda de ranger son portable mais ne dit rien de plus. et laissa la partie se poursuivre. S'ensuivit un débat animé, voire un peu houleux  entre nous, entre ceux qui étaient partisans de demander  la stricte application du règlement et le gain de la partie, ceux qui  considéraient  qu'il s'agissait d'une partie « amicale » et ceux qui estimaient qu'on ne pouvait pas forcer la main de l'arbitre.

L'arbitre interpellé pris la décision de laisser la partie se poursuivre, et Guy finit pas perdre au temps. L'incident fut consigné sur la feuille de partie, donc le suspense demeure quant au résultat final, le 4-2 affiché pouvant se transformer en 3-3.

A suivre donc...

 


Commentaires

Ajouter un commentaire


Pierre le 10/10/2017 à 14:11

Non, on commence par appliquer les décisions de l'arbitre, et ensuite on fait appel. En revanche, le simple fait de consigner l'incident sur la feuille de partie ne semble pas être une réclamation dans les formes. L'article 3.9 du règlement du championnat de France des clubs dit tout à ce sujet :"Lorsqu'un litige technique survient en cours de partie, celle-ci doit toujours être poursuivie, en appliquant les directives de l'arbitre. Un appel des décisions de l'arbitre peut être interjeté. Le capitaine de l'équipe plaignante formule alors sa réclamation par écrit. L'arbitre et le capitaine de l'équipe adverse rédigent chacun un rapport donnant leur version des faits. Tous ces documents sont transmis avec le procès-verbal du match au directeur du groupe par l'arbitre ; ce dernier devra en garder une trace numérique ou une copie. "

Thomas le 10/10/2017 à 10:23

Il fallait arrêter complément la partie de guy. La vu qu il a continué à jouer il N y a aucun espoir D avoir le point...