"On peut tirer plus d'utilité d'une partie perdue que de 100 parties gagnées." Capablanca

Le 01/03/2013 à 23:27

Auteur : Admin

Tournoi de Blitz du 1er Mars

Le tournoi a rassemblé 14 joueurs du club. Toutes les générations étaient présentes avec les jeunes venuent défier nos joueurs les plus expérimentés. 

La logique a été respectée avec la victoire du 1er elo, Boualem, qui gagne 6 parties et annule seulement contre le président. 

2ème place pour Georges, qui après une nulle contre Bernard à la première ronde ne s'inclinera que contre Boualem

Chaque tournoi a son sous-marin, cette fois ce fut Guy. Après deux défaites pour commencer, Guy ne s'est pas découragé et a aligné 5 victoires d'affilé pour coiffer au poteau le président et monter sur la dernière marche du podium.

Côté jeunes, c'est Jeremy qui l'emporte. Avec 3 points il repart notamment avec le scalp de Guy. Bravo à lui. Et bravo aussi à Matthieu, Pierre, Antoine et Aurélien venuent défier courageusement les adultes du club. 

GA


Commentaires

Ajouter un commentaire


Jeremy le 19/03/2013 à 20:59

C'est vrai que pour ma partie contre Guy, j'ai eu beaucoup de chance, une inatention de sa part m'offra un mat en 1 .

jean luc charpentier le 18/03/2013 à 11:34

Hier , pour la dernière ronde du critérium tour , notre équipe a été sévèrement battue par vincennes 3,5 à 0,5 . La nulle est à mettre au crédit de Tiphaine ( dont la finale était gagnante ) . Les autres membres du "team" tenaient tous la nulle ( Jean , Jean-Luc ) ou la victoire ( H Bob ). A n'y rien comprendre ...

Pierre le 02/03/2013 à 00:24

Pour ma part, on dirait que j'ai réussi à vaincre la malédiction qui m'empêchait de dépasser les 50%... Je note aussi mon score de 100% avec la Caro-Kann, contrebalancé par mon 0% avec le gambit Budapest que j'ai utilisé contre Boualem et Hugo dans l'espoir qu'ils se révéleraient plus vulnérables hors des sentiers battus...Néanmoins, la partie que je retiendrai de cette soirée est définitivement ma défaite contre Georges : dédaignant d4 et e4, je lui sers une Bird, à laquelle il répond par d5. Les deux camps établissent un fianchetto sur la diagonale a1-h8, il échange son fou blanc contre un cavalier... On arrive dans une position assez fermée, où j'espère pouvoir envoyer mes pions contre son roque. Je suis en terrain relativement connu.Il sacrifie sciemment un pion (sur le moment, j'aurais plutôt dit qu'il l'avait lâché par distraction, mais c'est la version des vainqueurs qui passe à la postérité), et je crois alors avoir l'avantage, jusqu'à ce que je m'aperçoive que le jeu de couleurs est tout à son avantage : mes pions sont quasi exclusivement sur cases blanches, et enferment complètement mon fou blanc, tandis que ses pièces à lui sont actives et que son cavalier dispose de pleins de cases pour s'épanouir. Une position qui illustrerait parfaitement les cours de Marc et d'Harris, quoi.Je suis acculé à la défensive et suis contraint de restituer le pion avec un ou deux de ses frères comme intérêts, mais en contrepartie, je réussis à me soulager un peu en échangeant du matériel et ainsi à revenir un peu dans la partie. Des spectateurs ont estimé que je pouvais obtenir la nulle, mais vu la cadence et ma faiblesse en finales, Georges n'a aucun mal à concrétiser son avantage.