"On peut tirer plus d'utilité d'une partie perdue que de 100 parties gagnées." Capablanca

Le 12/05/2013 à 23:00

Auteur : Admin

Compte-rendu de nos aventures au tournoi d’Issy-les-Moulineaux

Nous étions 4 joueurs dePotemkine à participer à cet Open de 7 rondes en 5 jours, les quatre membres dubureau du club : Le Président (votre serviteur), le Vice-Président(Georges), Le Trésorier (Hugo) et le Secrétaire (Jean-Luc). C’est notreparcours que je vais vous conter, en y ajoutant celui de notre ex-camarade declub, Florian, qui a tenu compagnie à notre petit groupe tout au long dutournoi.

Avant tout je tiens à remercierAndré Marchand et son équipe pour organiser chaque année cet excellent tournoi.

Merci aussi à nos chauffeurs,Hugo et Georges, pour nous avoir plus d’une fois permis d’éviter l’interminabletrajet en métro.

Mercredi : Ronde 1

En parlant de chauffeurs, latransition est toute trouvée avec la première anecdote du tournoi. A quelquesminutes du top-départ de la première ronde je discute avec Georges et Hugo. Survientalors un dialogue surréaliste que je retranscris ici de mémoire :

Georges : « Au faitvous avez pas vu Jean-Luc 

Nous : « Non »

Georges : « Je l’ai appeléce matin, il n’a pas répondu. C’est bizarre je lui avais proposé de l’accompagnerce matin. »

Nous : « Mais vousaviez convenu d’un rendez-vous ? »

Georges : « Oui on s’estappelé la veille et on s’est donné rendez-vous. »

Nous : « Ah… Mais alorstu es allé au rendez-vous ? »

Georges : « Bah nonpuisqu’il n’a pas répondu. »

Nous : « … »

Le pauvre Jean-Luc a attendulongtemps la venue de Georges avant de se rabattre, dépité, sur le métro. Celalui coûtera un important retard à la pendule et une première défaite, début d’unlong chemin de croix pour notre camarade. Une première ronde difficile, où jesuis le seul à m’en tirer avec une victoire, qui fut laborieuse.

MARSAC Hugo

1752

0-1

MASSIMI Pierre

1904

MERCIER Pierre-Adelin

1898

1-0

HIRSCHMANN Georges

1751

LUTARD Florian

1885

1/2

LALANNE Tony

1748

ECALLE Aurelien

1855

1-0

DEMANGE Jean

1726

NGUYEN Vincent

1794

1-0

CHARPENTIER Jean-Luc

1642

Jeudi : Ronde 2 et 3

Première journée de double-ronde.Enchaîner deux parties à cadence longue peut être assez éreintant physiquement.Certains ont ainsi joué une dizaine d’heure en une journée. Le résultat de laronde du matin est à l’inverse de celle de la veille. Je suis cette fois leseul à m’incliner.

CROZE Yoann

2030

1-0

ECALLE Aurelien

1855

JORET Philippe

1773

0-1

LUTARD Florian

1885

BREDENBAC Philippe

1526

0-1

MARSAC Hugo

1752

HIRSCHMANN Georges

1751

1-0

AUSTRUY Daniel

1514

CHARPENTIER Jean-Luc

1642

1-0

CORTESE Leonida

1410

Ronde 3. Une victoire assezrapide (et un brin chanceuse) m’a permis de suivre de près mes camarades. Florianme venge en gagnant contre mon adversaire du matin, qui m’avait battu. Unevictoire en une quinzaine de coup seulement, l’adversaire de Florian s’étantbêtement fait piéger sa dame en se ruant sur un pion empoisonné. Les déboires d’Hugocommencent lors de cette ronde. Alors qu’il a longtemps tenu tête à sonadversaire classé 2052, Hugo craque dans une finale qui semblait complètementnulle. Situation étrange dans la partie de Georges. Notre Vice-Président joue àtempo sa Petrov, et intervertit deux coups. Son adversaire (2043) se plongedans une très longue réflexion et prend une bonne heure de retard à la pendule.Georges, prudent, acceptera la nulle proposée par son adversaire et réalise làune belle perf. Jean-Luc est victime d’un beau sacrifice de qualité qu’ilaurait bien aimé placé lui-même. Un sacrifice pas tout à fait correct selon l’ordinateur,mais suffisant pour déstabiliser Jean-Luc, qui saluera le courage de son adversairepour avoir joué ce coup.

LUTARD Florian

1885

1-0

CROZE Yoann

2030

KATZ Frederic

2052

1-0

MARSAC Hugo

1752

GRAVIER Laurent

2043

1/2

HIRSCHMANN Georges

1751

ZIENKIEWICZ Geoffroy

1922

1-0

CHARPENTIER Jean-Luc

1642

ECALLE Aurelien

1855

1-0

HUCAULT Christophe

1606

 















           

 Vendredi : Ronde 4

Ronde à 18h le vendredi. Celanous a laissé la journée pour préparer quelques variantes. C’est ce que nousavons essayé de faire avec Florian, avec l’espoir de résister face à desadversaires d’un niveau bien supérieur. Mais cela n’a pas suffi nous avons tousdeux pris une belle leçon. Florian qui dans sa Française avait prévu l’échangede son fou de case blanche n’a jamais pu le faire, et constatera à l’analyse àquel point son adversaire calculait profondément. De mon côté, j’ai subi uneattaque sur mon roque comme dans les livres. Un cavalier mal placé dans l’ouverture,et il n’en fallait pas plus pour que mon adversaire déroule le rouleaucompresseur. Georges obtient une deuxième nulle d’affilé face à joueur mieuxclassé et continu son bon début de tournoi. Hugo revient dans la course,Jean-Luc en revanche s’enfonce dans les abysses. Il faut dire qu’il joue demalchance dans les appariements, en jouant encore un 1900 à cette ronde. Jean-Lucpassera son week-end « côté jardin », selon sa propre expression. Jedirai plutôt « au fond du couloir ». Pour comprendre il faut que jevous décrive la configuration des lieux. Le tournoi, qui réunit plus de 200joueurs, se déroule dans plusieurs salles. La salle principale réunit unecinquantaine de tables. C’est la salle des joueurs sérieux. On y accède qu’avecun « gros élo » où un bon classement dans le tournoi. A côté de cettesalle il y’en a deux autres de taille plus modeste. C’est le purgatoire. On ytrouve parfois des « gros élos » qui ont échoué à rester dans lagrande salle, et ceux qui tentent d’y accéder. Enfin il y’a un long et obscurcouloir où on accède à d’autres salles. Pour trouver Jean-Luc au cours duweek-end il fallait chercher au fond du couloir, deuxième porte à gauche aprèsles toilettes.

HUMMEL Erik-Jan

2307

1-0

LUTARD Florian

1885

BERTHIER Hugo

2214

1-0

ECALLE Aurelien

1855

HIRSCHMANN Georges

1751

1/2

PASTOOR Ernst-Jan

1987

 

CHARPENTIER Jean-Luc

1642

0-1

DAGONIA Steve

1904

 

MARSAC Hugo

1752

1-0

OCHONISKY Nicolas

1530

 

 

Samedi : Ronde 5 et 6

Le choc des Titans : lePrésident vs le Vice-Président ! Avant la ronde on me suggère une nulle desalon, pour nous permettre d’arriver frais pour la ronde de l’après-midi. C’estmal nous connaître. Pas question de cadeau entre Georges et moi. Je m’installeà mon échiquier prêt à en découdre, mais au lancement de la ronde, pas deGeorges… Je ne m’inquiète pas outre mesure, Georges n’est pas connu pour saponctualité. Je fini par le voir arriver les mains dans les poches avec vingtminutes de retard. Il me dit en rigolant qu’il a eu un peu de mal à seréveiller. La partie commence et la tension s’installe. J’avais prévu uneslave, et Georges me joue Cf6 espérant jouer une Ouest-Indienne. Je joue Cc3 l’invitantà jouer une Nimzo-indienne, Georges décline l’offre et se tourne finalementvers le Gambit Dame refusé. Je joue la variante d’échange et délaisse monhabituelle attaque de minorité lui préférant la poussée centrale f3 puis 4. Leton est donné, je joue l’attaque sur le roi, comptant bien en finir rapidement.Je me précipite un peu trop, et commets quelques erreurs. Georges en profitepour prendre l’avantage, mais la position est assez compliquée. L’avantagechange de main plusieurs fois au cours de la partie, du fait des nombreusescomplications tactiques qui nous dépassent. Cette partie acrobatique se terminepar une amusante position, où les deux dames de Georges sont impuissantes àéviter le mat.

  Les blancs matent en quatre coups. 

Ecalle-Hirschmann

Florian de son côté aprobablement joué une des plus longues parties du tournoi. Il aura lutté jusqu’aubout face à son fort adversaire, mais s’incline dans une finale de tour au boutde 5 heures de jeu.

La fin de partie d’Hugo estdramatique. Hugo, qui a l’habitude d’utiliser des bouchons pour les oreillesafin de se prémunir contre le bruit, n’entend pas la proposition de nulle deson adversaire, proposition qu’il aurait probablement acceptée. Il continu àjouer et finit par perdre la partie.

Au fond du couloir, rien ne vaplus pour Jean-Luc.

LUTARD Florian

1885

0-1

GANTNER Ludovic

2154

LAINE Fabien

1857

1-0

MARSAC Hugo

1752

 

ECALLE Aurelien

1855

1-0

HIRSCHMANN Georges

1751

 

FRIHAUF Jozef

1482

1-0

CHARPENTIER Jean-Luc

1642

 

Après l’incroyable partie dumatin face à Georges je suis épuisé. J’apprends alors que joue l’après-midiface à un Maitre Fide classé 2207, et avec les noirs de surcroit ! J’annonceen rigolant à mes camarades, qu’au moins je serai rentré tôt à la maison. Maisles surprises arrivent quand on ne les attend pas. Face à ma Caro-Kan, monadversaire choisit la variante d’avance. Il bénéficie rapidement d’un meilleurdéveloppement et d’un avantage d’espace. Cependant ma position est solide et l’échangede quelques pièces me donne de l’air. La position va alors se fermercomplètement. Mon adversaire cherchera en vain une faille dans la muraille depion qui lui fait face, et finira par me proposer la nulle au bout de 4 heuresde jeu. Un petit exploit pour le Président.

Florian épuisé par sa partie dumatin, signe la nulle face à joueur à 1495. Georges et Hugo gagnent facilementface à des adversaires de beaucoup moins bien classé.

Au fond du couloir, Jean-Luc affrontaitle terrible Casimir, un petit-poussin. La bataille fut rude mais notre Secrétaire nese laissa pas impressionner et mate son adversaire.

DAURELLE Herve22071/2ECALLE Aurelien1855

TCHIMICHKIAN Vardan14951/2LUTARD Florian1885
MARSAC Hugo17521-0KELLER Jean1458
MERIT Frederic14520-1HIRSCHMANN Georges1751
CHARPENTIER Jean-Luc16421-0BUFFIN Casimir1240


                   

 Dimanche : Ronde 7

Dernière ronde, nous sommes tousun peu fatigué et certains d’entre nous ont perdu leur motivation. Une nullerapide pour moi, victoire rapide de Florian, Georges et Jean-Luc ( !), et défaiteinexplicable d’Hugo, qui se fait surprendre par un mat.  

ECALLE Aurelien18551/2FOURNIER Dimitri1977

LUTARD Florian18851-0WAGNER Jean-Philippe1704

HUE Victor14941-0MARSAC Hugo1752
HIRSCHMANN Georges17511-0DUCABLE Olivier1410

KELLER Jean14580-1CHARPENTIER Jean-Luc1642

 

 Classement

                                         Perf

60. Aurélien       4/7         (1980)

63. Florian         4/7         (1934)

80. Georges       4/7         (1788)

145. Hugo          3/7         (1638)

156. Jean-Luc    3/7         (1558)

La page du tournoi


Commentaires

Ajouter un commentaire


...jean luc le 21/05/2013 à 21:38

Merci Christophepeut être va t'il falloir une courte interventionJ'espère que tout va bien pour toi

Christophe le 20/05/2013 à 23:08

Merci Aurélien pour le compte-rendu et bon rétablissement à Jean-Luc !

...jean luc le 14/05/2013 à 23:08

Aurélien une précision : je viens d'apprendre que j'ai joué tout le tournoi avec un décollement hémorragique du vitré .Je ne voyais effectivement que d'un oeil, le gauche.l'autre étant plongé dans la grisaille . Dans ces conditions je me dis que ......

...jean luc le 13/05/2013 à 23:08

je suis effectivement l'auteur de ces quelques lignes

... le 13/05/2013 à 23:04

Et dire que tout celà est vrai....j'ai effectivement passé le tournoi dans les salles dévolues aux mauvais élèves. C'est amplement mérité .Pas un seul coup digne de ce nom , pas une idée, rien que le pâle balbutiement d'un gentil crétin . Bravo à Aurélien qui a fait un tournoi sérieux , et merci aux autres qui m'ont tenu compagnie .

Florian le 13/05/2013 à 16:49

Je viens de me rendre compte que dans ma partie de 5h de jeu mon adversaire a répété 3 fois la position. J'étais tellement dans la partie que j'ai oublié de réclamer la nulle et je me suis incliner par la suite.Dommage!

JeanO le 13/05/2013 à 12:20

Super compte-rendu qui me donne le regret de ne pas avoir participé à l'aventure bien que je garde un mauvais souvenir de ma seule participation à ce tournoi qui m'avait occasionné ... une phlébite d'avoir trop marché : j'avais renoncé aux propositions de conduite de Georges qui, à une ronde précédente, m'avait fait arriver avec 3/4 d' heure de retard contre un adversaire à plus de 2000 élo ! Perdre, à la rigueur, mais pas comme ça !