"Aidez vos pièces, elles vous aideront." Paul Morphy

Le 25/02/2014 à 12:05

Auteur : Admin

Finale du tournoi interne

Finale

Sur 14 joueurs qui ont pris part au tournoi interne, il n'en reste plus que deux. 55 parties ont été jouées donnant lieu à de beaux combats sur l'échiquier. 

Quelques mots sur nos deux finalistes : 

Boualem, n°1 au elo, fait chaque année partie des favoris du tournoi interne. Cependant il n'a encore jamais inscrit son nom palmarès. Cette fois il semble avoir décidé de prendre le tournoi au sérieux et est l'auteur d'un parcours presque sans faute. Sur 10 parties jouées, la seule partie perdue fut face à Hugo lors de la dernière ronde de la phase de poule. Ironie du sort c'est face à Hugo que Boualem jouait en demi-finale. Une partie où Hugo a pris un avantage décisif avant de gaffer. La "forteresse Boualem" n'est donc pas imprenable, et ce n'est pas Georges qui me contredira. La partie entre Georges et Boualem restera dans les annales du Cercle Potemkine. Mais Hugo et Georges auront beau dire qu'ils étaient à +7 ou +8 ou +53 selon la machine, le but du jeu d'échecs est le même depuis des siècles : mater le roi adverse et non obtenir un avantage aussi conséquent soit-il. 

Florent, encore lui ! Double tenant du titre, Florent est une nouvelle fois au rendez-vous. Cette réussite en tournoi interne a de quoi inquiéter Boualem. Néanmoins Florent n'est pas infaillible, en témoigne un parcours moyen pour accéder en finale. Seulement 5ème/7 en phase de poule avec un score de 2.5/6, Florent n'a pas brillé autant que d'habitude dans cette première partie du tournoi. Etait-ce une stratégie visant à garder son énergie et ses meilleures variantes pour la phase éliminatoire? Il semble en tout cas que soit sous pression que Florent donne le meilleur de lui-même. C'est en zeitnot que Florent est allé chercher ses victoires en quart et en demi-finale respectivement face à Guy et Jean-Luc. Boualem est prévenu, Florent n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'il est au bord du gouffre. 

 

Qui sera le nouveau champion du club? Les paris sont lancés !


Commentaires

Ajouter un commentaire


Hugo le 25/02/2014 à 12:18

Très juste, Aurélien...Boualem n'a pas du tout volé sa victoire, il a su être résilient dans une position où je me serais effondré et il a parfaitement profité des mes erreurs... Bravo Boualem !