"Pour moi, les échecs ne sont pas un jeu mais un art." Alexandre Alekhine

Le 06/12/2015 à 23:15

Auteur : Admin

N3 Un beau dimanche

Ce dimanche 6 novembre nous avons joué la deuxième ronde de N3 à l'extérieur face au club de Malakoff.

Rendez-vous à 13h15 devant le club, tout le monde est à l'heure. Nous avons même 3 voitures pour 6 joueurs... Georges laissera pour une fois le volant, et c'est Guy et Paul qui nous conduisent à Malakoff. Route sans problème et nous arrivons avec 10-15 minutes d'avance, ce qui n'est pas dans nos habitudes. Seul Harris, venu par ses propres moyens, aura quelques difficultés à trouver l'entrée camouflée de la salle, mais il sera tout juste à l'heure. Bruno, bien sûr, arrivera à son heure habituelle, c'est-à dire avec 15-20 minutes de retard. Les locaux sont plutôt bien, il y'a du café et les pendules sont bien réglées, tout est en place pour un match sérieux. Sur le papier nous sommes inférieurs sur 7 échiquiers. Seul Harris est un peu mieux classé que son adversaire. 

Au vu de ses récents bons résultats, j'avais choisi de "promouvoir" Bruno à l'échiquier numéro 3. Un bon choix, puisque une nouvelle fois il fut le dernier arrivé, mais le premier à partir avec un point. Une ouverture douteuse, des pions dans les tous les sens et au final un gain auquel personne n'a rien compris, la routine... 

Au premier échiquier Harris assure l'essentiel en faisant nulle avec les noirs face à un solide adversaire dans un Gambit Dame refusé. 

Nulle aussi table 7 avec les noirs pour Pierre qui avait pourtant près de 150 points elos de moins que son adversaire. Une Caro-Kann solide et des échanges de pièces assez rapides, Pierre n'a pas semblé en danger dans cette partie. 

Table 5, Guy jouait avec les noirs face à un joueur classé plus de 1900. Un début Bird, et une attaque des blancs à l'aile Roi thématique dans ce type de début. Guy joue solide comme à son habitude, et son adversaire perd le fil de son attaque. Guy lance la contre-attaque. Non seulement Guy ne fut pas, pour une fois, le dernier à terminer, mais il signe sa première victoire contre un joueur classé au-delà des 1900. Une belle perf qui lui permettra de commencer l'année 2016 à une poignée de points des 1800. Encore un effort et c'est dans la poche !

La partie suivante à se terminer fut la mienne. Avec les blancs, j'ai pris peu à peu un avantage d'espace appréciable. Puis vient le moment de combiner, calculer, pour convertir l'avantage. Moment de la partie que je redoute, car c'est en général le moment où je perds le fil et que mon attaque se retourne contre moi. Heureusement, mon adversaire, en plus d'être sous pression positionnellement, s'est retrouvé en zeitnot. Malgré quelques imprécisions tactiques de ma part, je finis par gagner et mets ainsi fin à une terrible série qui durait depuis cet été. Sur mes 9 précédentes parties officielles avec les blancs, je n'en avais gagné aucune...

3-0 pour nous à ce moment là du match, contre toute attente nous sommes sur le point de gagner. Reste cependant 3 parties. Paul est en finale de fous de couleurs opposées avec un pion de plus. Cela semble s'annuler les doigts dans le nez. J'en rigole avec Georges : "Si Paul perd celle-là, il nous doit à tous un resto!", lui dis-je. Cependant il y'a encore quelques petits pièges et Paul n'a pas l'air très à l'aise. Table 6, Georges a une qualité de moins et table 4, Christian est dans une finale de Tours, où on se dit que l'avantage peut basculer d'un camp à l'autre à tout moment. Le suspens dure, mais finalement c'est le soulagement, Paul et Christian signe la nulle et nous pouvons nous féliciter de notre victoire. Georges est le dernier à terminer. Une position prometteuse et un pion de pion plus pour Georges en milieu de partie, puis le drame, malheureusement trop fréquent avec Georges, de la fourchette. Georges se bat tout de même avec une qualité de moins en finale. Il réussit à échanger presque tous les pions, et on croit un moment qu'il va sauver la partie. Mais le dernier pion de son adversaire et la qualité de plus font la différence. 

Victoire 3 à 1. Après le match nul de la ronde 1, le petit promu Levallois-Potemkine se place fièrement dans le peloton de tête. 

N3

 


Commentaires

Ajouter un commentaire


Jean O le 09/12/2015 à 17:18

j'aime ces narrations vivantes moi qui ne participe plus pour le moment aux rencontres

Hugo le 07/12/2015 à 11:30

Bravo !