"Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement." Xavier Tartacover

Le 14/12/2015 à 17:16

Auteur : Matthieu

Critérium Fou victoire 2-1 contre Noisy-le Grand

Jean-Luc ayant tout préparé de main de maître, nous sommes prêts à accueillir l’équipe de Noisy-le-Grand ce samedi.

Celle-ci aligne un joueur de 94 ans au premier échiquier. Cet ancien professeur, qui a connu Alekhine (!), dépassait les 2000 ELO, et est encore 1720. Jean-Luc résiste tant bien que mal, cède la qualité et se retrouve dans une finale très délicate… excepté pour lui puisque la nulle est conclue.

Paul n’était pas certain de jouer la veille de la rencontre, il n’aura pourtant pas regretté d’avoir persisté (et l’équipe non plus). Dans une position serrée il active ses tours, liquide la position en empochant un pion décisif au passage et, lui qui dit craindre les finales, s’impose avec autorité, apportant le point décisif.

Hervé, au quatrième échiquier, affronte un adversaire au classement sous-estimé, la partie dure, Hervé s’octroie un petit avantage dans une finale de tours avec un pion proche de la promotion. Il commettra finalement une imprécision et ne pourra hélas plus s’opposer aux deux pions liés des blancs.

Quant à moi, après des réponses passives à la défense agressive de mon opposant, je me reprends après le roque, gagne un cavalier sur clouage puis resterai vigilant jusqu'en finale où mon cavalier s'avérera déterminant.

Une bonne expérience pour ce premier capitanat, et la victoire collective à la clé. Tout de même, ne pas oublier de se munir d'un PV la prochaine fois...


Commentaires

Ajouter un commentaire


Aurélien le 14/12/2015 à 20:00

Bravo au capitaine et à son équipe et merci pour ce compte-rendu.Je serai plus bref concernant le critérium Dame de ce dimanche. Nous avons fait match nul à l'extérieur contre l'équipe de Tour Blanche. Après 2 victoires, nous voilà second au classement, un bon début de saison. Le fait notable du jour fut le retour en voiture. On a mis une heure pour traverser Paris, Georges qui "vit à Paris depuis 70 ans et connaître la ville comme sa poche" semblait complètement perdu à la nuit tombée.