"Les pions sont l'âme des échecs." Philidor

Le 09/02/2016 à 11:36

Auteur : Admin

Tournoi interne, les choses sérieuses commencent !

La phase éliminatoire du tournoi interne a commencé par un tour préliminaire. 8 joueurs participaient à ce tour dont l’enjeu était un billet pour rejoindre les quatre joueurs déjà qualifiés pour les quarts de finale. Après une phase poule, où on pouvait se permettre de perdre une partie sans grande conséquence, la tension est montée d’un cran. Désormais une défaite signifie l’élimination du tournoi.

Hervé, l’Optimiste Vs Jean-Luc, l’Hypnotiseur

Hervé a toujours eu tendance à sous-estimer les pertes matérielles. Un pion, une pièce en moins, se battre à un contre dix ne lui fait pas peur. Dans ce duel face à l’hypnotiseur il s’est cependant retrouvé dans une situation inconfortable qui a ébranlé sa confiance. L’arme favorite de Jean-Luc est le sacrifice « douteux ». Sa stratégie consiste à faire pression sur son adversaire en lançant une attaque violente sur le roi ennemi, peu importe la « justesse » de l’attaque. Cela a parfaitement fonctionné face à Hervé, qui s’est retrouvé hypnotisé par un pseudo-sacrifice de Dame de Jean-Luc. Trop de temps passé à chercher comment parer les menaces fantômes de Jean-Luc, Hervé a finalement craqué en finale après avoir eu une position très prometteuse.

Jean-Luc, l’Hypnotiseur, qualifié pour les quarts de finale

Guy, le Boa Vs Bernard, le Grand-Maître blasé

Guy aime construire petit à petit son avantage dans une partie. Il adopte en général des débuts plutôt calmes pour endormir la méfiance de son adversaire. Ensuite il étouffe sa proie progressivement, pour gagner en finales. Mais pour ce tour préliminaire la tâche était bien difficile face au Grand-Maître blasé. Bernard participe au tournoi interne pour nous faire plaisir. Nous sommes biens trop faibles pour que cela ait un intérêt pour lui. Sa manière de procéder est toujours la même. Après avoir pris l’avantage sur son adversaire, il propose nulle. De cette façon il fait comprendre que la victoire n’a aucune importance pour lui. Gagner face à de faibles joueurs ne lui apporte pas de satisfaction. La partie contre Guy n’a pas fait exception. Prenant le boa a son propre jeu, c’est le Grand Maître blasé qui a étouffé sa proie. Le mauvais Fou du boa faisait de la peine à voir dans la position finale. Bernard a proposé nulle comme à son habitude puis a offert la qualification à Guy. Il a ensuite quitté la salle de jeu, sous le regard stupéfait des spectateurs.

Guy, le boa, qualifié pour les quarts de finale.

Georges, le Stratège Vs Luiggi l’Apprenti

Georges ne s’intéresse qu’à la stratégie. Les « combinettes », les « arnaques », comprenez les pièges tactiques en un ou deux coups, « ce n’est pas des échecs » vous dira-t-il. Dans l’ouverture il apprécie les grandes variantes théoriques, qu’il connait mieux que n’importe qui au club, et qui sont seules justifiées d’un point de vue stratégique, selon lui. En face pour ce tour préliminaire il y’avait Luiggi, nouvellement arrivé au club cette saison et qui joue son premier tournoi interne. Lors de la phase de poule, Luiggi a tout perdu. Mais au fil des parties on a pu voir sa progression dans sa compréhension du jeu. Il est même passé proche de la victoire face à Matthieu. Avec les noirs face à Georges, il n’a pas hésité à jouer un très classique Gambit Dame, que notre stratège connaît par cœur. Georges a joué très vite, commettant probablement l’erreur de sous-estimer son adversaire. Résultat, dans une finale de tour incertaine, Luiggi créé la sensation de ce tour préliminaire en poussant Georges à la faute.  Après avoir perdu ses  parties de poule, Luiggi est finalement encore en course pour le titre de champion du club !

Luiggi, qualifié pour les quarts de finale

Paul, le Méthodique Vs Mattieu, le Modeste

Paul applique avec soin les préceptes enseignés par son maître, « prof Harris ». Avantage statique, réaction dynamique, la « méthode Dorfman » du nom d’un célèbre Grand Maître qui fut un secondant de Kasparov, n’a pas plus de secret pour Paul. Le pion isolé de Matthieu dans cette partie a fait la joie de Paul, qui a pu appliquer les principes du « jeu contre le pion isolé ». Seulement, l’air de rien, Matthieu a repoussé les assauts contre son pion avec brio. Toujours modeste, attribuant ses victoires à des coups de chance, soulignant le talent de ses adversaires, Matthieu est en réalité un adversaire redoutable. Neutralisant sans problème le méthodique Paul, il le pousse à jouer un blitz de départage. A ce rythme il est plus difficile d’appliquer « la Méthode » et notre joueur le plus modeste remporte son billet pour le tour suivant.

Matthieu, le Modeste qualifié pour les quarts de finale.

Le programme des quart de finales (qui auront lieu le 15/02)

Jean-Luc, l’Hypnotiseur Vs Hugo, l’Imprévisible

Difficile de se préparer contre Hugo, qui aime varier ses ouvertures et n’hésite pas à jouer des débuts irréguliers. Dans le style de jeu, Hugo est également imprévisible. Tantôt très solide, tantôt très agressif, tout dépend de son humeur du moment. Il ne sera pas facile à hypnotiser, Jean-Luc est prévenu. D’autant que Hugo est sur une série de quatre victoires d’affilé en tournoi interne. A noter que les deux joueurs s’étaient rencontrés à la première ronde de la phase de poule, et que la partie s’était achevée par la nulle.

Guy, le Boa Vs Pierre, le Maître des Cavaliers

Guy, le Boa, devra être plus attentif que jamais s’il veut prendre sa proie au piège. En effet le Maître des Cavaliers (surnommé aussi « la Fourchette » ou encore « l’Arnaqueur par les mauvaises langues » ) est difficilement saisissable. Qui n’a jamais été surpris par un coup de Cavalier de Pierre, n’a jamais joué contre lui. Pierre est aussi le roi des retournements de situation, il ne faut jamais s’imaginer gagnant contre lui tant qu’il n’a pas abandonné.

Luiggi, l’Apprenti Vs Boualem, le Blitzeur

Après son exploit du tour précédent notre Apprenti fait face à un obstacle majeur. Boualem, dit le Blitzeur, parce qu’il joue ses parties de tournoi interne aussi vite que des blitz, est le joueur le mieux classé du tournoi au elo et donc un favori logique à la victoire finale. Boualem n’a pas cependant pas été particulièrement impressionnant lors de la phase poule, ne marquant « que » 3.5 points sur 5. Il faudra que notre « Biltzeur » ne commette pas la même erreur que Georges a commise en sous-estimant son adversaire.

Matthieu, le Modeste Vs Aurélien, le Champion en titre

Matthieu semble s’attaquer à une montagne infranchissable. Sur une série de 11 victoires d’affilé en tournoi interne le champion en titre file droit vers un nouveau sacre. Matthieu, avec sa modestie habituelle, déclarera probablement avant la partie que le résultat est connu d’avance. Mais on peut compter sur lui pour tout faire pour créer l’exploit.


Commentaires

Ajouter un commentaire


jean luc charpentier le 16/02/2016 à 23:26

Mon cher Hugocomme tu le sais , pour avoir la chance de jouer une belle partie il faut être deux . Et tu étais hier le partenaire idéal pour donner à notre partie un "tour" particulier (la najdorf d'abord - qui est une véritable déclaration de guerre -, et puis ton roque sous la mitraille - comme pour faire comprendre à l'autre que tu l'attends de pied ferme , la soudaineté de ta contre -attaque, qui m'a fait douter )autant de défis qui m'ont sans doute pousser à commettre moins de fautes qu'à l'ordinaire . Encore bravo pour ta sportivité !!

Aurélien le 11/02/2016 à 09:44

:-)Oui le joueur cité en premier a les blancs.

Hugo le 10/02/2016 à 13:58

Le joueur cité en premier a les blancs, c'est bien ça ?Sinon, je rappelle à tous que nous avions collectivement décidé de laisser le président gagner l'année dernière, ce qui m'a amené lors de la demi-finale à jouer volontairement une série de mauvais coups commençant par 1 f4 ? mais qu'il n'est pas indispensable de refaire la même chose cette année...